impression-3d-ecologique S’il est un fait acquis que l’impression 3D permet à ses adeptes de faire des économies, on parle beaucoup moins de l’aspect écologique de cette technologie. Et si la comparaison des empreintes écologiques de l’injection et de l’impression 3D nécessite une étude bien plus sérieuse que ce petit article, celui-ci vous présente un petit calcul qui devrait titiller la veine écologique du citoyen soucieux d’informations qui sommeille en vous. Et tout d’abord, voici 2 chiffres :

Ainsi, un simple calcul de proportionnalité montre que 10 km en voiture produit autant d’équivalent CO2 (2.5 kg) qu’une imprimante 3D personnelle consommant 300 W (et la valeur est large !) pendant 92 h !

Voici un tableau permettant de suivre les calculs.

Équivalent carbone (en kg) Energie électrique (en kWh) Nombre d’heures d’impression
0.09 1 3.33
2.5 27.8 92.6

On peut donc retenir qu’en terme d’équivalent CO2, c’est-à-dire de réchauffement climatique,

10 km en voiture sont équivalents à 100 h d’impression 3D !

Face à ce chiffre qui me stupéfait, je me pose alors 2 questions :

  1. Pourquoi l’impression 3D n’est-elle pas un sujet associée à l’écologie dans les médias et les milieux écologiques ?
  2. Quand allez-vous décider de vous mettre à l’impression 3D ?

 

Je constate régulièrement, à l’occasion de mes ateliers OpenSCAD, qu’en plus d’être économique et écologique, l’impression 3D, c’est amusant et instructif !

Et vous, est-ce que vous pratiquez la CAO ?

Si vous ne connaissez nos tutoriels, je vous invite à télécharger notre tutoriel gratuit de 46 pages sur la page d’accueil pour découvrir OpenSCAD.

Et si vous connaissez déjà OpenSCAD, je vous invite à découvrir notre 1er livre de tutoriels pour petits et grands permettant d’apprendre de nombreuses fonctionnalités de programmation.

Share this...
Share on Facebook
Facebook