Vous cherchez un logiciel de modélisation pour démarrer en impression 3D ? Alors téléchargez le logiciel OpenSCAD et ouvrez-le : vous ne pourrez que constater l’extrême simplicité de son interface. Dans la fenêtre d’édition, à gauche, écrivez sphere(r=20); (sans oublier le point-virgule), puis appuyez sur la touche F5, et hop ! Vous voyez apparaître votre première conception. Et vous pourriez imprimer ou faire imprimer cette sphère, symbole de mouvement, comme signe des transformations à venir…

OpenSCAD : une interface simple, une progressivité ludique

Quand on a testé plusieurs logiciels de CAO (conception assistée par ordinateur) , on ne peut qu’être fasciné par l’approche aisée et les possibilités offertes par le logiciel OpenSCAD, logiciel gratuit, libre et opensource soutenu par une grande communauté de passionnés.

Quand d’autres logiciels vous proposent des interfaces et des procédures complexes, OpenSCAD se montre un compagnon bienveillant dans l’élaboration de vos projets en vous offrant non seulement une interface simple, mais également une progressivité ludique et toujours créative dans sa prise en main, la possibilité de réutiliser votre travail dans d’autres projets, ainsi qu’une multitude de possibilités d’évolution.

Avec OpenSCAD, on apprend du code…

Certes, avec OpenSCAD, il faut écrire des lignes de codes et cela rebute nombre de personnes qui préfèrent la manipulation d’une souris à celle d’un clavier. Mais ouvrez donc un autre logiciel gratuit, comme Blender, FreeCAD ou SketchUp, et vous comprendrez vite que la première difficulté qui se présente à vous est d’apprivoiser l’interface, puis, petit à petit, les procédures pour obtenir une chose ou une autre. Au final, vous devrez passer un temps fou à apprendre la manipulation du logiciel ! Alors évidemment, vous progresserez, apprenant les raccourcis clavier, naviguant dans les menus divers et sous-menus variés, mémorisant les astuces et les fonctionnalités intéressantes du logiciel, mais il faudra pratiquer régulièrement pour entretenir tout ce savoir, et si vous devez vous en détourner pendant quelques semaines, l’essentiel du travail de prise en main sera à refaire. Alors qu’avec OpenSCAD et son interface épurée, son aide-mémoire qui tient sur une page au besoin, la prise en main est beaucoup plus fluide, ce qui permet de se concentrer sur son projet. Son langage est simple et le code écrit dans l’éditeur peut à tout moment être visible dans la fenêtre de visualisation.

En outre, le fait d’écrire du code a de multiples avantages :

    • Ce code peut être paramétré par vos soins, ce qui permet de faire varier les proportions de votre objet à volonté.
    • Ce code peut être réutilisé dans d’autres projets, plus complexes au fur et à mesure de votre progression.
    • Ce code peut être discuté et amélioré avec d’autres personnes, échangé même, et l’on trouve de nombreux fichiers OpenSCAD sur le net.
    • Si vous êtes collégien ou lycéen, OpenSCAD vous fera prendre un temps d’avance sur la mise en place des nouveaux programmes de mathématiques, qui incitent de plus en plus à apprendre la programmation.
  • Si vous êtes enseignant, vous aurez là un logiciel qui vous permettra d’aborder de façon ludique et créative tous les concepts importants de l’algorithmique : les variables, les boucles, les tests, etc. Sans compter que vous pourrez utiliser vos plus belles fonctions pour convaincre les élèves les plus récalcitrants ! Et ce n’est pas tout ! Car si vous faites déjà de la programmation en Python, vous pourrez faire des passerelles entre les deux logiciels !

OpenSCAD et votre créativité

« Oui, mais ce n’est pas très créatif tout cela ! Ce ne sont que des maths ! », me direz-vous. « Je serai plus créatif avec une souris ou un stylet qui me permettra de faire la sculpture numérique de mes rêves. » Et certes, si vous avez une âme d’artiste manuel, un logiciel comme Blender sera plus approprié pour vous. Mais avec OpenSCAD, votre créativité sera sollicitée dans toutes ses dimensions tout au long du processus d’élaboration de vos objets.

  • Dans ce processus, il y a d’abord l’envie de créer, que l’on partage tous et qui est aussi enrichissant pour celui qui se crée manuellement que celui crée en s’appuyant sur le numérique.
  • Il faut aussi imaginer le processus d’élaboration de votre objet, et dans cette étape OpenSCAD est imbattable, car il vous laisse entièrement libre du processus que vous allez imaginer en fonction de vos connaissances. En outre, les possibilités qu’il offre sont immenses, car on peut tout aussi bien y incorporer de la 2D ou d’autres fichiers 3D que l’associer, comme nous l’avons vu, à un logiciel comme Python. Il faut donc un sacré dose de créativité pour réaliser certains projets !
  • En outre, si votre projet nécessite de belles courbes ou des structures répétitives, seul OpenSCAD vous offrira cela naturellement. Les artistes eux-même savent à quel point les mathématique sont sources de beauté. L’esthétisme de la Tour Eiffel, par exemple, est d’abord due à sa forme exponentielle. Et le Parthénon doit en partie son harmonie à l’utilisation du nombre d’or, qui provient d’abord d’un questionnement mathématique sur les proportions. Et l’on sait depuis longtemps que certaines structures merveilleuses offertes par la nature s’appuient sur des lois mises à jour par les mathématiques. Evidemment, et contrairement aux autres logiciels, tout cet esthétisme mathématique peut-être exploité avec OpenSCAD !
  • Et si vous tenez malgré tout à intervenir au stylet ou à la souris sur votre création, vous pourrez toujours le faire en exportant votre STL vers un logiciel comme Blender pour le finaliser en le sculptant.Comme vous l’aurez compris, je suis un fervent défenseur d’ OpenSCAD et je pense que ces créateurs ont eu une idée de génie lorsqu’ils ont conçu ce logiciel en l’offrant à tout un chacun. Je suis également convaincu que ce logiciel a un rôle à jouer dans la transformation de l’enseignement à venir. Car qu’y a-t-il de plus satisfaisant que de créer en même temps que l’on s’instruit, dans un échange fructueux avec autrui ? Pouvoir faire tout cela, chez soi ou dans un espace dédié, avec une machine qui tient sur un coin de table, c’est tout simplement une bénédiction. En attendant ces transformations, je ne doute pas qu’ OpenSCAD saura vous accompagner dans votre apprentissage de la conception et de l’impression 3D. L’impression 3D nous offre une occasion formidable de reprendre goût à imaginer des choses insolites et au plaisir de créer ses propres objets, de pouvoir les personnaliser à notre goût, et les offrir peut-être en disant, timidement ou avec fierté, comme un petit enfant :

C’est moi qui l’ai fait !

Vous souhaitez en savoir plus ?

Et vous, est-ce que vous pratiquez la CAO ?

Si vous ne connaissez pas nos tutoriels, je vous invite à télécharger notre tutoriel gratuit sur la page d’accueil pour découvrir OpenSCAD et réaliser votre premier objet.

Et si vous connaissez déjà OpenSCAD, je vous invite à découvrir notre 1er livre de tutoriels pour petits et grands permettant d’apprendre de nombreuses fonctionnalités de programmation.

Share this...
Share on Facebook
Facebook